J'en suis là

Publié le

Je prends mes RTT de blog le samedi et dimanche. Cest pour cette raison que vous avez du attendre lundi... Ca changera peut-être... On verra!

J'ai presque fini... oui, ça avance petit à petit. Cet ouvrage de 108 fuseaux a été l'ouvrage des démonstrations de l'été!
Je l'ai commencé à Romorantin donc début juin, et le termine fin octobre. une centaine d'heure réparties en 5 mois.
En réalité, je ne l'ai pas commencé. C'est Nicole qui a monté les fuseaux pendant 5h si je ne m'abuse. Il y a 108 fuseaux. Et puis elle l'a commencé, et m'a laissé le bébé dont j'ai pris soin avec beaucoup de plaisir

IMG-0004.JPG
Je mets un plastique pour que les "touristes" tentés ne mettent pas les doigts dessus! C'est une manie que celle de vouloir toucher avec les doigts. Moi j'ai trop de respect pour toucher. J'aime voir l'envers (on ne voit que ça sur la dentelle en cours!) tourner la toile dans tous les sens, mais toucher le dessus... Jamais!

IMG-0007.JPG
et voila ma petite installation, mes lunettes, mes épingles, ma crème des mains, mon sac à fuseaux (ici pas besoin!) et puis mes baguettes chinoises...

IMG-0008.JPG

Publié dans Dentelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

iris 14/09/2008 13:11

bonjour,quelle merveille, quelle patience,bravo.Iris.

14/09/2008 20:20



Merci beaucoup Iris!



Nicole LEGRAND 05/11/2007 20:45

Bonsoir Marie, très contente d'avoir vu ton blog, et quand on voit le chemin que tu as parcouru depuis ton premier marque pages, je suis certaine que tu ne regrettes pas de t'être lancée dans la dentelle aux fuseaux. Remercie particulièrement Martine ROGEON qui sans elle nous ne saurions rien.. En effet c'est elle qui m'a appris la dentelle aux fuseaux et à mon tour j'ai pu te donner l'envie de les faire valser. Je comprends que certaines personnes trouvent cela presque magique, mais je puis vous affirmer qu'avec de la patience, vous aussi vous y parviendrez.  Bises à toi et bonne nuit à toutes et à tous.      Nicole L.

Marie de la Chaume 12/12/2007 20:57

Martine et Nicole: MERCI!!! sans vous ne je saurais pas encore faire de la dentelle. Je la fais suivre en votre nom, enfin, surtout au nom de Nicole!Quand on aime, la dentelle, c'est facile. Bien sûr, il faut s'accrocher au début!

Anne MALI 23/10/2007 07:35

Bonjour,Je vous envoie ce petit message électronique de Belgique pour vous féliciter pour votre blog. Je ne le connaissais pas encore !Que de merveilles et de patience !J'ai un seul regret. Je n'arrive pas à voir toutes vos photos de dentelles réalisées. Dommage car la qualité des photos est excellente et donne vraiment une idée de la difficulté et de la beauté de la réalisation de ces dentelles.Continuez dans votre voie. C'est génial de partager ses connaissances ainsi sur le net. Que de générosité aussi d'ailleurs.De tout coeur, un grand merci pour ce que vous faites. Et bravo !Au plaisir de faire votre connaissance un jour.Amitiés dentellières.Anne Ps. Nous avons à peu près le même âge. J'aurai 50 ans en novembre prochain.

Marie de la Chaume 23/10/2007 10:20

Je suis désolée que vous ne voyiez pas les images... Je vais faire en sorte que vous puissiez les voir!Aux autres lectrices, allez sur le sie d'Anne Mali, une grande dentellière (normal, pour elle c'est héréditaire!) elle fait des merveilles, et dans de nombreux des domaines de la dentelle!Je l'ai connue grâce à son premier message sur le blog!

Catherine 22/10/2007 19:53

Tu manges tes dentelles avec des baguettes :-))) trêve de plaisanterie, c'est superbe ce que tu fais, je le mange des yeux!!

16/05/2008 09:30



Ca fait moins grossir!
hi hi



Maryse la tourangelle 22/10/2007 09:30

ça m'impressionne toujours les fuseaux ; tous ces fils, toutes ces aiguilles... on a l'impression que c'est impossible de s'y retrouver et puis on lance les fuseaux d'un côté, on en lance d'autres de l'autre côté ; oui, ça m'impressionne !Quant au fait de toucher, c'est notre côté textile qui déborde même si je ne touche pas quand je suis à une expo ; question de respect aussi. Encore qu'il a toucher et toucher : prendre avec précaution du bout des doigts un coin de patch pour voir l'envers et saisir le pan d'un ouvrage à  pleines mains pour le retourner en est une autre.  Tout est aussi question de mesure mais en broderie, surtout aussi méticuleuse, on ne touche pas, jamais !Allez biz ma grande,

16/05/2008 09:31


Bon point pour la Tourangelle!