Honneurs de la presse 1ère et 2è pages

Publié le par Marie de la Chaume

Les nouvelles reines du tricot s'accrochent au fil de leur passion


A l'initiative de l'association Familles rurales, une activité tricot a vu le jour, jeudi, à Diors. L'occasion de retrouver un art qui appartient à la culture de plusieurs générations et qui revient à la mode…
Une maille à l'endroit, une maille à l'envers. Cela paraît simple. Foutaises ! Le tricot, mesdames et messieurs, est une activité artistique à part entière avec ses spécificités et ses petits trucs.
Mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas qu'une affaire de retraitées. Autrement dit, pas besoin d'être née avant la moitié du siècle dernier pour en maîtriser toutes les astuces !
Cela, l'association Familles rurales l'a bien compris qui a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier en proposant à qui le souhaite de bénéficier des conseils d'une experte, l'artiste reconnue Marie de la Chaume, tous les jeudis après-midi, à la salle des fêtes de Fourches, commune de Diors.
« Nous avons tenu notre première séance ce jeudi, explique le professeur, et tout s'est parfaitement bien passé. Je pensais avoir des débutants, mais finalement, toutes les personnes qui étaient là avaient déjà tricoté à un moment de leur vie. Certaines, même, sont venues uniquement pour se perfectionner… »
C'est ainsi qu'elles ont appris à confectionner des bandes verticales de différentes couleurs, ou de nouvelles façons de débuter leur tricot. « Cela en a perturbé quelques-unes, mais c'est bien normal… »
Car le tricot évolue. Les techniques se perfectionnent et se bonifient. « N'allez pas croire que c'est un art figé, qui ne change pas. Bien au contraire ! Avec internet, le savoir se diffuse et on découvre des choses totalement inédites, comme la façon de tricoter en rond, par exemple. Cela donne des résultats extraordinaires. »
 
Un nombre incalculable
de nouvelles laines
créées depuis cinq ans

 
Celles et ceux qui doutent de ce maintien du tricot au sommet du modernisme n'ont qu'à se rendre chez leur détaillant de laine le plus proche. Là, ils verront combien de nouvelles sortes de laines ont été créées depuis cinq ans. « Même moi, qui tricote depuis mon plus jeune âge, je suis loin d'avoir tout fait. »
Ses élèves sont donc entre de bonnes mains. Marie de la Chaume, installée à Langé, est prête à faire partager sa passion au plus grand nombre. Débutants, confirmés : tout le monde sera le bienvenu ! « On a commencé par Diors, mais si la demande est là, on peut ouvrir d'autres activités ailleurs, aux horaires qui conviendront le mieux aux personnes intéressées. Même le soir, de 9 heures à minuit, je suis prête à donner mes quelques conseils ! »
Reste maintenant à espérer que la tendance nationale, qui voit le tricot reprendre du galon chez les plus jeunes, va se répercuter en Indre. Jeudi, à Diors, la relève n'était pas là.
Mais Marie de la Chaume ne désespère pas. Pour elle, le tricot est à ce point ancré dans nos traditions qu'il y aura toujours des pratiquants pour le faire vivre.

Les personnes intéressées peuvent contacter Familles rurales au 02.54.08.71.71.

Christophe GERVAIS




http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/journal/index.php?dep=36&num=368292


Heu, je suis fière!!!

Publié dans Tricot

Commenter cet article

christiane 30/01/2007 16:18

C'est super! Bravo!

Marie de la Chaume 06/02/2007 19:07

Ca c'est gentil... Merci!

Catherine 30/01/2007 13:32

Whaouh!!! quelle star note MDLC et à Dior (s) c'est chic, ça :))

Marie de la Chaume 06/02/2007 19:19

Diors, c'est un petit patelin proche de la maison... Il y a des brodeuses, pas de grand couturier célèbre que je sache...

yvi 30/01/2007 13:10

Quand j'étais enfant, j'ai toujours  vu ma grand-mère faire du tricot et du crochet (elle a 94 ans cette année). Elle passait l'hiver chez chacun de ses enfants et à cette occasion on lui commandait des pulls faits main. Depuis j'ai toujours préféré. Je m'y suis mise sur le tard, il y a une petite dizaine d'année. Je ne fais pas des choses trop compliquées (essentiellement du jersey) mais j'apprécie de porter ce que je fais.
Bonne journée à toi et j'espère que ton initiative aura du succès.

Marie de la Chaume 06/02/2007 19:18

Moi aussi je l'espère... Mais prochainement, un article sur Marie de la Chaume, dentellière! Vous serez au courant!